Insertion par l’économie

Le chantier d’insertion professionnelle
Une équipe utile à la forêt et à l’économie

Entretenir la forêt tout en favorisant le retour à l’emploi des personnes rencontrant des difficultés (sociales et professionnelles) voilà les objectifs poursuivis par la Communauté de Communes et ses partenaires. La création de ce dispositif a permis aux demandeurs d’emploi de renouer avec une activité professionnelle ou de se former pour préparer leur avenir. Le chantier d’insertion prend place dans la cadre du développement économique local sans empiéter sur l’activité concurrentielle des entreprises forestières du secteur.

Des partenaires mobilisés

Porteur du projet, la Communauté de Communes, assure la mise en place et la gestion du chantier : montage des dossiers, demandes de subventions, embauche d’une encadrante technique et pédagogique et sociale, embauche et gestion de salariés en contrat au durée déterminée d’insertion.

Le chantier d’insertion est un dispositif prévu par la loi de cohésion sociale qui a pour objectif l’embauche, avec un véritable contrat de travail, de personnes éloignées de l’emploi. Les salariés bénéficient d’un accompagnement socio-professionnel et d’un encadrement technique afin de faciliter leur insertion sociale et professionnelle. Les activités exercées par un Atelier et Chantier d’Insertion (ACI), ne doivent pas entrer en concurrence avec des services privés existants. C’est pourquoi, ils permettent souvent de créer et développer de activités nouvelles.

Les partenaires financiers sont le Conseil départemental, l’Etat et l’Europe (à travers le Fond Social Européen). Et les partenaires qui suivent le bon déroulement du chantier sont : le Conseil Départemental, à travers un travail partenarial soutenu avec les assistants sociaux, les services de l’Etat (DIRECCTE), Pôle Emploi, la MSA et l’Office National des Forêts.

 

Apprendre et entreprendre en étant accompagné….

Le dispositif s’appuie sur une équipe technique encadrante et implique des salariés employés en contrat de droit privé à durée déterminée et à temps partiel de 26 h hebdomadaires destiné à favoriser le retour vers l’emploi. Il est assorti d’actions d’accompagnement et de formation permettant de travailler un projet professionnel et/ou de vie réaliste et réalisable. Il n’est pas nécessaire pour les salariés d’avoir une expérience dans ce domaine et les motivations peuvent être diverses : ne plus vivre des minimas sociaux, reprendre un rythme de travail, sortir de son isolement ….

Prévue par la loi, l’accompagnement des personnes est capital, car l’expérience du chantier doit être un tremplin vers un emploi stable. Il s’agit d’un temps obligatoire où les salariés travaillent leurs projets, entreprenne les recherches d’emplois, de formation mais aussi les techniques de recherches d’emploi et abordent une palette d’outils utiles, afin de faciliter et de concrétiser leurs projets.

Des travaux forestiers sur le territoire

L’ACI Sioulet-chavanon est un atelier et chantier d’insertion « filière bois ». Les interventions se concentrent sur les forêts publiques du territoire et se fait en lien avec l’ONF. En effet,  les travaux sont confiés par l’ONF et sont réalisés sur l’ensemble du territoire. Ainsi, dans les interventions principales on peut souligner dégagement des limites, le dégagement de jeunes plants, l’entretien ouverture de chemins forestiers, dépressage, nettoyage de places de dépôt, élagage, éclaircie sélective… ces travaux sont sélectionnés principalement sur les parcelles ne représentant pas d’intérêt particulier pour le secteur concurrentiel (chantier de petite taille).

L’équipe est associée aux visites de terrain afin qu’elle comprenne l’utilité et l’importance des interventions. Elle est ainsi directement en contact avec des agents forestiers, confrontés à leurs attentes, remarques, directives… et approchent la filière bois.  Durant les interventions, ces agents suivent le chantier et rectifient si besoin.

En parallèle, l’ACI intervient sur l’entretien des berges de rivière. En effet, la Communauté de communes est engagée dans un programme pluriannuel de travaux en bordure de rivière dans le cadre du contrat territorial Chavanon. Le contrat est coordonné par le Parc Naturel régional des Millevaches en Limousin. Suite à la signature du contrat un poste de technicien a été créé afin d’améliorer la qualité de l’eau, de s’assurer de la bonne morphologie des cours d’eau et d’intervenir auprès de propriétaires afin d’être en conformité avec la législation (mise en conformité d’étang, de barrages…). Ce sont aussi des actions d’entretien de boisement de berges afin d’éviter l’érosion ou les débordements en période de crue, il s’agit aussi d’intervenir sur les espèces invasives. C’est pourquoi les interventions permettent de mener des actions de protection de l’environnement mais aussi de sensibilisation.

De même, l’équipe intervient sur l’entretien de chemins de randonnée afin d’assurer la lisibilité des parcours et de s’assurer que ces derniers sont correctement praticables. En effet, le territoire intercommunal dispose d’un topoguide (15 itinéraires). Cette intervention permet de vérifier la praticabilité d’itinéraires avant le début de la saison touristique. Ces interventions peuvent être réalisée conjointement avec le Balirando lorsque des tronçons sont communs avec les itinéraires inscrits au Plan Départemental des Itinéraire de Promenades et de Randonnées (PDIPR).

En dehors de ces temps en en cas d’intempéries des travaux d’intérieur sont proposés. Il s’agit de travaux de repli afin de permettre à l’équipe d’intervenir à l’abri. Ces travaux d’intérieur sont principalement la réalisation de petits travaux non concurrentiel notamment sur la réfection de locaux, aménagements…. Un travail est conduit en lien avec les animateurs qui interviennent sur les temps d’activité périscolaire afin de concevoir, imaginer et réaliser des outils qui seront réutilisés avec les enfants lors des temps d’animation. L’équipe peut être amenée à participer à ces animations afin de finaliser la réalisation.


CONTACT :

Pôle Action Sociale (CIAS)

Direction adjointe : Vincent GARDET
 04.73.21.88.68
@  v.gardet@ccvcommunaute.fr