Le CIAS Chavanon Combrailles et Volcans présent au forum de la bientraitance organisé par la MFR de Vernines

Le jeudi 21 mars à l’Hôtel de Région à Clermont Ferrand, le Cias Chavanon Combrailles et Volcans intervenait à l’occasion du forum sur la bientraitance organisé chaque année par la MFR de Vernines. Par la voie de sa directrice, Mme Villedieu, le CIAS a fait part de son témoignage sur la gestion des cas ou suspicions de maltraitance que le service d’Aide et d’Accompagnement à Domicile a pu rencontrer dans le cadre de son activité mais aussi et surtout de la manière dont la bientraitance a été incorporée à tous les niveaux de gestion du service.

En effet, la bientraitance est une démarche collective, un mode d’organisation et de fonctionnement qui permet la mise en place d’un accompagnement personnalisé de l’usager, le plus proche de ses choix et habitudes de vie, adapté à ses besoins et envies et surtout auquel il participe. Le bénéficiaire est placé au cœur du dispositif le concernant, il est associé aux décisions le concernant.

La culture de la bientraitance est bien présente dans les derniers dispositifs légaux concernant les services à la personne. C’est donc tout naturellement que le CIAS Chavanon Combrailles et Volcans s’est emparé de cette notion pour l’intégrer aux réflexions qui ont menées à la refonte de l’organisation du service en 2017-2018 suite à la fusion des trois anciens services préexistants.

Les procédures de recueil des besoins, de mise en place du plan d’aide et les différents documents obligatoires tels que le livret d’accueil et le règlement de fonctionnement ont tous été conçus pour permettre la plus grande individualisation de la prestation.

Au quotidien les équipes du SAAD s’appliquent à

-impliquer et associer le bénéficiaire ou l’aidant à la définition /réévaluation  régulière de son plan d’aide,

-créer un lien de confiance et de sécurité entre les professionnels du service et le bénéficiaire,

-soutenir dans leurs pratiques professionnelles les intervenants de terrain,

-renforcer les partenariats et la coordination avec tous les acteurs du soin ou du médico-social présents dans le parcours du bénéficiaire.

La bientraitance pour être réelle et efficiente doit impliquer pour le service de se questionner régulièrement sur ses pratiques, c’est un dispositif d’amélioration en continu qui participe donc à la lutte contre les différentes formes de maltraitance.